Amélioration des procédures de délivrance des titres de voyage et de séjour

Chers amis internaute Bonsoir ! 
 

Je suis Florent Edgard AGBO, Commissaire Divisionnaire de Police, Directeur de l’Emigration et de l’immigration. C’est avec réel un réel plaisir que j’interviens sur la 18ème édition de AskGouvBénin. Je suis là ce soir pour répondre à vos préoccupations relatives aux questions d’Emigration et d’immigration. Nous mettrons en exergue, les mesures entreprises au niveau de la Direction de l’Emigration et de l’Immigration dans le cadre de l’amélioration des procédures de délivrance des titres de voyage et des titres de séjour. A l’entame, de cette émission, permettez chers amis internautes, que je vous transmette, les salutations du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique et du Directeur Général de la Police Républicaine qui m’ont autorisé à prendre part à cette émission. 

Je voudrais ensuite vous remercier chers amis internautes, pour l’engouement que vous avez manifesté autour de cette thématique préoccupante. Nous avons recueilli environ 300 questions, que nous avons articulé autour de 04 thématiques. La 1ère regroupe les questions concernant les services aux usagers de la DEI. La 2ème concerne les questions de renouvellement des passeports de la diaspora et la 3ème concerne les formalités pour les étrangers et enfin, la 4ème thématique rassemblera les questions diverses. Mais avant d’aborder ces différentes thématiques, permettez chers amis internautes que je vous présente en deux mots la DEI.  

La Direction de l’Emigration et de l’Immigration est une direction technique de la Direction Générale de la Police Républicaine qui relève elle-même du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique. Notre mission principale c’est la délivrance des titres de voyage et des titres de séjour et l’application des lois et règlements, donc de tout ce qui est législation et règlementation qui concerne le séjour des étrangers au Bénin.  

La DEI a connu il y a quelques temps quelques difficultés dans l’exercice de ses attributions, notamment en ce qui concerne la délivrance des titres de voyage et des titres de séjour. La DEI travaillait avec un prestataire privé qui lui apportait un support technique en ce qui concerne les titres de voyage et les titres de séjour et il s’est fait qu’il y a eu quelques soucis au niveau du contrat qui liait ce prestataire privé avec l’Etat Béninois de sorte que la DEI s’est retrouvé dans la quasi incapacité de délivrer les passeports aux citoyens Béninois. Mais ceci est bien derrière nous, parce que le Gouvernement a pris ses responsabilités et a demandé aux différents services de l’Etat, notamment les services du Ministère des Affaires Etrangères d’apporter leur concours à la Direction de l’Emigration et de l’Immigration pour reprendre l’activité en attendant la mise en place au profit de la Direction de l’Emigration et de l’Immigration, d’un système de personnalisation autonome qui sera géré par les fonctionnaires de police en service à la DEI.  

Les formalités administratives pour la mise en place de ce système sont en cours. Mais en attendant on peut considérer comme si nous sommes dans une situation transitoire où, nous nous appuyons sur les équipements du Ministère des Affaires Etrangères pour soulager les Béninois dans leur quête d’obtenir ce document précieux qu’est le Passeport ordinaire. Je voudrais remercier les usagers de la DEI pour leur indulgence et pour leur patience à notre endroit. Mais malgré ces difficultés, nous essayons dans la période transitoire d’améliorer les procédures mises en place pour qu’ils aient leurs passeports en ce qui concerne les Béninois et en ce qui concerne les étrangers, leurs titres de séjour. 

Cela dit, je vais aborder la première thématique qui regroupe l’ensemble des questions concernant les services aux usagers de la DEI. Et là je vais commencer à répondre à la question de notre ami Richard DJEHISSI qui a demandé à savoir quelles sont les nouvelles pièces à fournir pour l’établissement d’un passeport, quelle est la durée pour l’obtention d’un passeport et quel en est le coût et la durée de validité.  

Avant d’énumérer les pièces, il faut préciser que les réformes mises en place au niveau de la DEI nous ont conduits à alléger les pièces qui étaient exigés aux citoyens pour l’obtention de leur passeport. Dans un passé récent, il fallait fournir pour obtenir son passeport, un acte de naissance légalisé, la souche ou le volet de son acte de naissance et beaucoup d’autres documents qui étaient demandé. Il fallait fournir jusqu’à 05 ou 06 pièces. Avec la procédure simplifiée mise en place, il vous suffit simplement de fournir comme pièce, l’acte de naissance sécurisé délivré par l’Agence Nationale d’Identifications des Personnes, le certificat d’identification personnelle délivré également par cette même structure (l’ANIP).  

Ce sont les deux pièces fondamentales qui sont exigées. A ces deux pièces il faudra ajouter également une photo récente datant de 03 mois dont le format et les caractéristiques sont indiqués sur le site de la DEI que je vais rappeler toute à l’heure et avec ces pièces vous faite votre demande en ligne.  Le système vous permet d’obtenir un rendez-vous pour éviter la queue au niveau de l’immigration. Le jour du rendez-vous, vous-vous rendez à l’immigration avec vos pièces et vous passez à l’enrôlement et le dossier est étudié. S’il y a des pièces à compléter on vous le notifie séance tenante. Et vous ne reviendrai à l’émigration que pour retirer votre passeport.  

Donc en ce qui concerne les pièces je récapitule. Il y a deux pièces fondamentales : l’acte de naissance sécurisée et le certificat d’identification personnelle qui sont deux pièces délivrées par l’ANIP entendez, l’Agence Nationale d’Identification des Personnes. A ces deux pièces fondamentales vous ajoutez une photo d’identité. La preuve de la profession, elle est optionnelle en réalité. Parce que la profession ne figure pas sur le passeport, c’est pour renseigner la base de données. Donc vous pouvez justifier de votre profession par tout type de document. A ces pièces, il faudra compléter pour certaines catégories d’autres pièces. Les mineurs par exemple devront ajouter une autorisation parentale signée d’un parent ou du tuteur légal. En ce qui concerne les étrangers, eux ils auront à ajouter le certificat de nationalité conforme à leur statut. En ce qui concerne la durée d’obtention du passeport. Avec les difficultés que la DEI a connu, les délais d’une semaine que nous avions prévus ont été anormalement allongés.  

Aujourd’hui le délai pour l’obtention du passeport est de 05 jours ouvré à compter de la date d’enrôlement. Non pas de la date de prise de rendez-vous mais à compter de la date à laquelle vous vous êtes présentés à l’immigration pour vous faire enrôler dans le système.  Donc 05 jours ouvré pour les cas ordinaires. Mais 24 heures à 48 heures au maximum pour les cas d’urgence. Pour les cas d’urgence, comme tout le monde à tendance à faire passer son dossier comme un dossier urgent, nous avons dû définir les critères d’urgence. Le 1er critère d’urgence, c’est les évacuations sanitaires auxquelles nous assimilons les rendez-vous médicaux. Donc vous comprenez bien qu’il doit être évacué et on ne peut pas lui demander d’aller faire une demande en ligne et de prendre un rendez-vous. Ce n’est pas possible. Le deuxième critère d’urgence, c’est les fonctionnaires de l’Etat qui sont désignés pour aller en mission et qui ont besoin d’un passeport ordinaire pour cette mission, muni de leur ordre de mission, ils peuvent obtenir leur passeport en 24 heures ou 48 heures au maximum, mais bien souvent en 24 heures. La troisième catégorie d’urgence, c’est les étudiants bénéficiant d’une bourse de l’Etat. Il faut bien que la DEI accompagne cette couche, ces citoyens qui bénéficient d’une bourse de l’Etat.  

Il ne faudrait pas que ce soit pour défaut de passeport qu’ils perdent leur bourse. Nous les avons catégorisés dans les urgences. Et enfin, tenant compte de la difficulté des Béninois résidents à l’extérieur pour obtenir leurs passeports en raison de la redéfinition de la carte diplomatique du Bénin et de l’avènement du Covid, et bien quand ces Béninois de la diaspora rentrent au pays, ils profitent des vacances pour rentrer au pays et renouveler leurs documents de voyage. Nous les avons considérés comme une urgence. Donc c’est la 4ème catégorie d’urgence, les Béninois de la diaspora rentrés au pays. Il leur faudra justifier à cet effet, avec le titre de séjour de leur pays de résidence ou avec un billet d’avion, ils sont récupérés dans les urgences et en 48 heures ils peuvent avoir leurs passeports. En dehors de ces cas d’urgence tous les autres cas doivent aller obligatoirement faire leur demande en ligne sur le site e-passeport.service-public.bj. La demande en ligne est obligatoire. 

En ce qui concerne le coût, le coût n’a pas varié. Le passeport ordinaire coûte 30.000 Francs CFA pour les Béninois résidant au Bénin. Par contre, pour la diaspora, en raison des coûts de transports des dossiers du pays de résidence ou de l’ambassade du pays de résidence vers Cotonou et du transport du passeport de Cotonou vers ces chancelleries pour être remis aux citoyens, et bien le coût à ce niveau-là vari. Vous pouvez avoir toutes ces informations sur le site de la DEI dei.gouv.bj. La durée de validité du passeport ordinaire est de 06 ans. Soulignons au passage que c’est un passeport biométrique. 

Je vais ensuite répondre à la question de notre ami Céfas LETI.  Alors Céfas LITI dit, ‘’j’ai fait la demande de mon passeport avant le lancement du nouveau système. Mais tout juste après la demande ils ont suspendu les activités à la DEI. Après la reprise des activités j’ai été là-bas pour le retrait et on me dit que l’ancien système n’est plus fonctionnel et que je dois repayer et faire une nouvelle demande. Que dois-je faire pour récupérer mon argent et déposer un nouveau dossier ?’’ 

A ce niveau, il faut préciser que c’est vrai que quand nous avons repris l’activité dans la période transitoire, il y a eu quelques flottements au début. Et les 1ers jours il avait été demandé à certains citoyens de repayer pour se faire enrôler à nouveau. Mais très vite, le ministre de l’Intérieur a donné les instructions, parce qu’il était inadmissible que les citoyens payent deux fois pour la même prestation qu’ils n’avaient pas obtenue. Il était inadmissible qu’ils payent à nouveau. Et donc très rapidement, nous avons donné les instructions fermes, pour que ceux qui étaient enrôler dans l’ancien système dès qu’ils viennent, munis de leur récépissé ou de leur quittance de paiement, leur dossier est retrouvé et ils sont enrôlés dans le nouveau système gratuitement, contre zéro franc.  
Donc, je voudrais demander à notre ami Céfas, parce que je crois comprendre que jusque-là il n’a toujours pas renouvelé son passeport. Il n’a qu’à se rendre à la Direction de l’Emigration et de l’Immigration et s’il y a quelque difficulté, qu’il demande à rencontrer le chef du service des titres de voyage ou le DEI en personne. J’en ai reçu, j’ai reçu beaucoup de citoyens, le chef du service des titres de voyage en a reçu beaucoup pour donner satisfaction aux préoccupations des citoyens. Mais les fonctionnaires de police de la DEI sont instruis et ce flottement qui a été observé le 1er jour rapidement a été réglé et aujourd’hui, ceux qui étaient enrôler dans l’ancien système et qui n’ont pas encore renouveler leur passeport, nous n’en avons plus beaucoup. Donc je demande à notre ami Céfas de passer pour renouveler son passeport contre zéro franc. Mais il lui faudra se munir de son récépissé d’enrôlement qui nous permettra de retrouver le dossier et de l’enrôler à nouveau et de lui délivrer son passeport dans les meilleurs délais. 

La question qui suit nous a été posée par notre ami Assika CHABI. Assika CHABI a fait une demande en ligne pour le renouvellement de son passeport, le rendez-vous est pour le 30 juillet c’est-à-dire vendredi alors qu’elle a un voyage sur Accra, je ne rentre que la semaine prochaine, que faire Mr le commissaire ? Merci infiniment. 

Alors, à ce niveau, il faut préciser que le système de pré-demande en ligne est assorti d’un système de prise de rendez-vous automatique où l’usager a la possibilité de choisir son rendez- vous conformément à son agenda et à sa disponibilité. Maintenant il faut souligner qu’il y a les disponibilités offertes par la plateforme elle-même. Et c’est dans ces disponibilités que vous faites votre choix. Si vous n’arrivez pas à choisir, peut-être une date que vous auriez initialement souhaité, c’est certainement parce que c’est la queue. La queue que l’on observait devant la DEI s’est transposée sur le net. Comme c’est la queue sur le net, certainement quelqu’un a dû déjà prendre ce créneau que vous désiriez initialement. Alors, il faut voir dans les créneaux disponibles, le créneau horaire qui vous convient et vous choisissez vous-même.  

Nous avons voulu un système avec le moins d’interventions humaines possibles pour éviter tout amalgame et pour éviter toute interférence afin que le système soit transparent. Maintenant, en cas d’indisponibilité de dernière minute, vous pouvez appeler la hotline de e-service parce que le e-passeport est un e-service comme tous les autres e-services. Donc vous pouvez appeler la hotline des e-services au 91380000 pour demander un nouveau rendez-vous selon les disponibilités sur la plateforme. A côté de cela, si vous faites partie des 4 cas d’urgence que j’avais énuméré tantôt, et bien il vous suffira de vous rapprocher des services de la DEI et de demander à rencontrer le chef service des titres de voyage qui s’occupe des cas d’urgence.  

Je vais ensuite répondre à la question de notre ami Emmanuel FAGNIBO qui a posé deux questions pertinentes. La première, dis ‘’d’abord j’aimerais savoir dans quelle caisse on verse les 150 Francs CFA qu’on perçoit chez les usagers avant l’enrôlement ?  

Je commence d’abord par ça. Il faut dire clairement que le coût du passeport ordinaire est de 30.000 Francs CFA. Mais le processus actuel qui est un processus provisoire, qui n’est pas encore complètement dématérialisé, il ne le sera complètement qu’avec la mise en place du nouveau système de personnalisation des passeports dont le processus d’acquisition est en cours. Alors dans cette période transitoire où le système n’est pas encore complètement dématérialisé, les pièces à fournir doivent l’être dans une chemise dossier qui servira par la suite à recueillir le passeport jusqu’à la production. C’est cette chemise dossier appropriée qui est cédée par un prestataire privé à 150 Francs CFA aux usagers. Mais face à la polémique et en vue d’éviter tout amalgame, il a été mis fin à la cession des chemises dossier à la DEI et la DEI a pris en charge elle-même à zéro franc, la fourniture des chemises dossiers indiqués. Donc il n’y a plus de chemises dossiers à fournir.  

Le deuxième volet de la question c’est : « Nous qui sommes à l’étranger, pourquoi nos ambassades ne peuvent-ils pas librement nous renouveler nos passeports alors que d’autres représentations le font à leurs ressortissants. »  

Il faut rappeler que la délivrance des passeports ordinaires au Bénin est une attribution de la Direction de l’Emigration et de l’Immigration. La stratégie de la DEI pour assumer cette charge à l’étranger s’appuie bien évidemment sur les représentations diplomatiques et consulaires de notre pays. Ces représentations sont chargées du recueil des dossiers, de leur transmission à la DEI pour la production du passeport, le passeport leur est ensuite retourné pour être remis aux usagers. Il faut dire qu’avec la redéfinition de la carte diplomatique de notre pays, le défi aujourd’hui à relever aussi bien par la DEI que par les services du Ministère des affaire étrangères et de la coopération, c’est d’arriver avec la nouvelle carte diplomatique à continuer de régler de façon efficace et diligente les problèmes des Béninois de la diaspora. Et c’est à ces défis qu’ensemble avec les services du ministère des affaires étrangères que nous travaillons actuellement.  

Le troisième volet de la question est de notre ami Emmanuel, c’est de savoir les dispositions ou le système que la DEI a mis en place pour freiner le réseau de faux passeports et l’internaute précise que le dernier cas connu est le cas de l’activiste Sunday.  

Il faut dire que, le dispositif en place à la DEI aujourd’hui est un dispositif vraiment sécurisé pour passeport vraiment sécurisé. Ce dispositif s’appuie sur une vérification d’identité systématique lorsque vous postulez pour obtenir le passeport. C’est pour cela qu’à un moment donné du processus, vous êtes bien obligé de vous présenter à la DEI qui à l’occasion de l’enrôlement fait la vérification systématique d’identité. En dehors de cette phase, la vérification est faite pratiquement à toutes les étapes du processus jusqu’au moment de la remise, cette vérification est encore effectuée. Contrairement à une certainement rumeur qui tente vainement de discréditer notre passeport, le passeport Béninois est un passeport biométrique, sécurisé, conforme aux normes de l’organisation de l’Aviation civile internationale et respecté dans le monde. C’est un passeport, je peux dire non falsifiable en raison des éléments de sécurité qu’il contient.  

En ce qui concerne le cas de l’activiste nigérian Sunday évoqué, je voudrais le dire et le dire haut et fort. Que l’activiste nigérian n’a jamais été retrouvé en possession d’un passeport Béninois. Il voyageait avec son passeport nigérian et avec des cartes de séjour des pays étrangers retrouvés en sa possession. Mais, il n’a jamais été question qu’il voyageait avec un passeport Béninois. Et ni au moment de son interpellation, ni à aucun moment de l’enquête il n’a été jamais question de passeport béninois retrouvé avec l’activiste nigérian Sunday. Nous avons été tous surpris d’apprendre comme ça qu’il voyageait avec un passeport Béninois. Il n’en ait absolument rien. 

Je vais maintenant répondre à la question de notre ami Prude AGBODJA : « Quand est-ce que vous allez mettre une DEI à Parakou pour décontracter le bureau de Cotonou ? 

Alors les instructions ont été déjà données par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique pour qu’on déconcentre l’activité de la DEI dans la région septentrionale pour prendre en compte les citoyens Béninois résidant dans ces régions-là. Et, les dispositions d’ordre pratiques sont en train d’être prises déjà pour que d’ici à décembre au plus tard, un poste déconcentré d’enrôlement soit installé à Parakou. Alors nous allons aborder la deuxième thématique qui concerne le renouvellement des passeports des Béninois de la diaspora.  

Et là je vais tout de suite embrayer sur la question de notre ami William ANAGOSSI. « Pour les étudiants Béninois résident à l’étranger qui souhaitent renouveler leurs passeports, ça se passe comment ? 

Je dois dire ici que, en raison de leur situation particulière, la DEI a pris une mesure spéciale à l’endroit ou en faveur des étudiants Béninois à l’étranger pour le renouvellement de leur passeport. Cette mesure consiste à procéder au renouvellement de ces documents de voyage, sans la présence physique de ces étudiants-là dont certains se retrouvent dans des contrées très éloignées, comme la Chine, la Russie, les Etats-Unis, le Canada, le Brésil. Nous commençons par ces destinations assez éloignées avant de revenir aux destinations plus proches parce que nous considérons ces étudiants résidents dans ces coins éloignés comme prioritaires. On a commencé cette expérience avec la Chine où les étudiants béninois avaient d’énormes difficultés pour leur titre de voyage et pour renouveler leur titre de séjour dans ce pays et bien nous avons à l’heure où nous parlons, réussi à renouveler pour l’ensemble de ces étudiants leurs passeports. Nous avons produit dans ce cadre 102 passeports qui ont été déjà acheminés en direction de l’ambassade du Bénin à Pékin et à l’heure où nous vous parlons, tous les étudiants béninois résidant en Chine sont déjà passés à l’ambassade retirer leurs passeports.  

Nous avons voulu rééditer cet exploit avec les autres pays où vivent les étudiants béninois. Donc à l’heure où nous parlons, l’expérience est en cours avec la Russie, avec les Etats-Unis, avec le Canada et avec le Brésil, où nous attendons les documents actualisés, la photo actualisée pour établir les passeports et les acheminer ou les envoyer vers les représentations diplomatiques ou consulaires afin que ces compatriotes puissent passer retirer leurs passeports. Nous étudions la possibilité d’étendre cette mesure que nous avons expérimentée pour les étudiants à tous les compatriotes résidents dans les pays où il n’y a pas de kit d’enrôlement pour qu’ils se rendent auprès de leurs ambassades pour se faire enrôler. L’expérience concerne uniquement ceux qui sont déjà détenteur du passeport biométrique. Pour les autres, c’est-à-dire pour ceux qui veulent établir le passeport ordinaire pour la première fois, ils devront attendre que l’on puisse déployer les kits d’enrôlement auprès de l’ambassade de leur pays pour qu’ils puissent s’y rendre et se faire enrôler. 

La question de l’internaute Kadri RADJI rejoint celle de l’internaute… « Bonjour Monsieur, nous sommes plusieurs Béninois au Canada et notre dossier est à Cotonou après enrôlement à l’ambassade d’Ottawa ».

Comme je l’ai dit tantôt, la mesure est en cours et je voudrais demander à ces compatriotes résidant au Canada et aux USA de se rapprocher de leur ambassade ou d’appeler l’ambassade pour de plus amples éclaircissements parce que l’activité se mène de concert avec les autorités diplomatiques et consulaires  

La question suivante, c’est la question de notre ami Oscar Tranquille le Bon. « Comment renouveler mon passeport depuis les Usa vu que je n’ai pas encore les documents de l’ANIP » 

C’est une question très intéressante. Comme c’est une mesure spéciale en faveur de nos compatriotes résidents dans ces pays où nous n’avons pas encore installé de kits d’enrôlement pour le passeport, et bien étant donné que l’ANIP na pas encore mis en place son dispositif pour la délivrance de ces documents sécurisés pour nos compatriotes, et bien nous continuerons de prendre les anciens documents, les anciens actes d’état civile, les anciennes pièces, pour leur renouveler leurs passeports. 

Alors Armand KPASSE demande, « la diaspora béninoise en Europe a trop de problèmes.  

Le consulat du Bénin en France est débordé par les demandes. Personne ne décroche et le personnel est arrogant. Les seules disponibilités de rendez-vous actuellement sont pour décembre 2021, voir janvier alors que nos pièces sont déjà expirées. Comment pouvez-vous nous aider à avoir nos passeports sinon impossible de sortir du pays ou de faire des démarches administratives. Nous sommes foutus. » 

Il faut dire que la question s’adresse beaucoup plus aux autorités diplomatiques de l’ambassade du Bénin en France. Mais sur la question du passeport, nous travaillons avec les autorités diplomatiques en poste à l’ambassade du Bénin en France pour trouver au mieux une solution diligente aux problèmes de nos compatriotes en Europe. 

Alors, Koffi Benoît AMOUSSOU, « Monsieur le Directeur vous avez mis en place des dispositions pour les Béninois de l’Europe et certains pays pour leur permettre de renouveler leurs passeports sans revenir au Bénin. Les Béninois de la Côte d’Ivoire ne sont pas concernés pour quelles raisons ? » 


Chers amis nous avons commencez comme je l’ai dit. Vous, vous êtes en Côte d’Ivoire, mais nous, nous avons commencé par la Chine. Vous voyez bien la distance entre la Chine et le Bénin et la distance entre la Côte d’ivoire et le Bénin. Au fur et à mesure que nous règlerons les problèmes les plus urgents de ces compatriotes en détresse et qui ne peuvent même pas sortir de chez eux pour se rendre au Bénin afin de renouveler leurs documents, au fur et à mesure que nous réglons les problèmes de ceux-là, il est clair que nous penserons également aux autres compatriotes de la CEDEAO et des pays plus proches du Bénin. 

Nous allons aborder maintenant la 3ème thématique qui concerne les formalités pour les étrangers. Et là, notre compatriote Edward Rivarol KAKPO demande : « Bonjour Commissaire, A quand la reprise de l’établissement de la carte de séjour aux salariés étrangers merci ». 

Il faut dire que les difficultés que nous avons connues pour la délivrance des titres de voyage, et bien les mêmes difficultés ont impacté le processus de délivrance des titres de séjour. Et après avoir résolument travaillé à la reprise du processus de délivrance des passeports, nous avons attaqué le processus de délivrance des titres de séjour. Et, nous avons donné priorité à ceux qui s’étaient déjà fait enrôler pour leur titre de séjour dans l’ancien système et dont les dossiers sont instance. A l’heure où nous parlons, nous sommes en train d’enrôler à nouveau dans le nouveau système que nous sommes en train de mettre en place, d’enrôler à nouveau ces dossiers, ces usagers de la DEI pour leur délivrer le plus rapidement possible, leur carte de séjour. Donc nous avons repris déjà mais avec priorité à ceux qui étaient déjà enrôlés dans l’ancien système. D’ici le 15 août, toute l’activité de délivrance de carte de séjour et de visas de séjour aura repris avec la résolution de tous les cas en instance. 

La question qui suit, elle a été posée par notre ami Codjo Honoré LAKPOMEY. « Quelles dispositions avez-vous prises pour encadrer l’arrivée des visiteurs étrangers au Bénin. Le e-visas seul suffit-il ? vérifiez-vous réellement l’identité des étrangers avant de mettre le e-visas ? 

Ici il faut préciser clairement aux internautes, que la décision d’ouvrir le Bénin aux investisseurs étrangers et aux touristes est une décision stratégique de notre Gouvernement. Et le Gouvernement a voulu faire du Bénin la destination privilégiée des investisseurs en quête d’opportunités d’investissement. Et nous pensons tous que c’est une très belle chose pour notre pays. Les forces de sécurité notamment la Police Républicaine accompagnent naturellement cette vision stratégique non pas en fermant nos frontières par peur des menaces, mais plutôt en intensifiant et en diversifiant nos méthodes de renseignement, plutôt en mettant en place des dispositifs d’alerte permettant de suivre et d’interpeler les visiteurs aux intentions malveillantes.  

C’est ce qui se fait dans le cas de la délivrance des e-visas. Donc le e-visas est libre pour les personnes bienveillantes. Donc nous vérifions et ce n’est que les personnes connues recherchées qui sont empêchées ou alors même qui obtiennent le visa et qui sont interpelées en avale. Donc, la volonté du Gouvernement Béninois c’est d’ouvrir le Bénin et en conséquence, nous avons un e-visa ouverte, parce que la peur des menaces et la peur pour quelques individus aux intentions malveillantes ne va pas faire que nous restons en autarcie. Le Bénin se veut aujourd’hui avec la volonté du gouvernement, la destination privilégiée pour les investisseurs et pour les touristes.  

Je vais continuer avec la question de Judicaël … « Qui contacté lorsqu’on a un souci de réception du e-visa en vue d’un voyage vers le Bénin et pourquoi les cartes de paiement électroniques du Bénin ne fonctionnent pas sur le système du e-visa ? 

Alors qui contacté ? lorsque vous avez quelque difficulté dans le processus pour l’obtention du e-visa, vous devez écrire à l’adresse e-visa-dei@gouv.bj en fournissant bien sûr la preuve de votre paiement et les renseignements nécessaires pour permettre aux officiers qui devront vous répondre de retrouver aisément votre dossier et de pouvoir vous donner satisfaction. 

Pourquoi les cartes de paiement électroniques du Bénin ne fonctionnent pas sur le système e-visa ?  

Alors là il faut dire que l’agrégateur parce que le e-visa est destiné aux étrangers qui voudraient faire de paiement sur le site e-visa est un agrégateur qui a mis en place un système hautement sécurisé parce qu’il faut reconnaître que le e-visa est destiné aux étrangers qui voudraient visiter le Bénin. Donc qui vont soumettre leur dossier et payer en ligne de partout dans le monde. Donc il faut que le système soit vraiment sécurisé. Et cet agrégateur a mis en place un système qui n’accepte que des cartes dite 3DS afin de sécuriser les paiements par une double authentification. Du coup, pour les cartes de paiement électroniques du Bénin qui ne remplissent pas ces conditions on aura du mal à procéder aux paiements avec ces cartes. Donc, c’est une question de sécurisation des paiements effectués sur cette plateforme.  

Alors sur les questions diverses, mais là j’aborde la dernière thématique où nous avons regroupé différentes questions diverses. 

Dionis TOKPLONOU demande : « quelle est la procédure à suivre pour quelqu’un qui a égaré son passeport en cours de validité ? 

C’est tout simple, il procède de la même manière que celui qui veux renouveler son passeport, mais précise que c’est un passeport perdu, et devra ajouter aux pièces précitées, un certificat de perte. Donc quand vous perdez votre passeport en tant que citoyen votre première démarche, c’est de vous rapprocher de la police, si vous êtes au Bénin auprès des commissariats de police ou si vous êtes à l’étranger auprès des services de police de la région où le passeport est perdu et vous déclarez votre passeport perdu.  

La plupart des services de police vous délivre des documents, des fiches de déclaration ou des certificats de perte. Ils enregistrent votre déclaration et ils vous délivrent ces documents-là qui vous sont demandés au moment de la soumission de ce dossier de renouvellement de votre passeport. Alors, la procédure pour le renouvellement des passeports perdus ou égarés ou détériorés est légèrement différente, parce qu’il faudra à la DEI, aviser les services d’Interpol que tel passeport est déclaré perdu afin que personne d’autre ne puisse s’en emparer et l’utiliser à des fins que vous ne maîtriseriez pas vous-même. Donc c’est pour votre propre sécurité que vous devez faire cette déclaration aux services de police et verser la preuve de cette déclaration aux pièces précitées pour le renouvellement du passeport ordinaire et alors la procédure pour les passeports perdus est enclenchée au niveau de la DEI et tous les services de police, tous les aéroports du monde entier qui sont dans le système avec Interpol sont avisés que ce passeport est déclaré perdu.  

Ce qui se passe si vous ne faites pas cette formalité, c’est que quelqu’un pourrait ramasser votre passeport et l’utiliser à des fins malveillantes et c’est vous qui seriez interpelé parce que c’est votre document de voyage et vous devriez en prendre soin et vous n’aurai jamais à déclarer quelque part que l’aviez perdu. Le passeport est un document de voyage précieux, personnel, individuel. C’est pour vous. C’est ce passeport si vous êtes un homme d’affaires, un opérateur économique, un étudiant, quelqu’un qui voyage, dans ses activités ou même pour vos vacances, c’est ce document qui vous permet de parcourir le monde. C’est document biométrique contenant des éléments de données biométriques vous appartenant. Ne le laisser pas à la portée de n’importe qui, ne le laissez pas trainer, prenez-en soin comme vous prenez soin de vos bijoux précieux. 

La question de Mr Aymard ABALO qui demande s’il y a la possibilité aux Béninois vivant dans un pays de l’UEMOA de faire le process de renouvellement de passeport et de l’obtenir sans se rendre obligatoirement à Cotonou ? 

Comme je l’avais expliqué, pour se faire établir le passeport, il faudra à un moment donné du processus vous rendre au niveau de la DEI ou au niveau des services diplomatiques ou consulaires pour vous faire enrôler. Maintenant pour le renouvellement des passeports biométriques, je l’avais dit tantôt, la question est à l’étude, pour que ceux qui ont déjà le passeport biométrique leur renouvellement, la procédure soit plus allégée que pour ceux qui veulent établir le passeport pour la première fois. Lorsque la mesure sera étendue eh bien, où que vous soyez pour le renouvellement de votre titre de voyage biométrique, vous pourrez le faire sans vous rendre à Cotonou. Mais à condition que pour la remise tout au moins, qu’il y ait dans le pays où vous résidez une représentation diplomatique tout au moins consulaire où vous pourrez vous rendre pour retirer votre document. 

Notre ami … ANATO, demande si pour des raisons de travail, il est possible d’avoir deux passeports ordinaires ? 

Malheureusement cher ami ce n’est pas possible. Les normes de l’OACI ne le permettent pas. Vous pouvez avoir deux passeports différents si vous remplissez les conditions. C’est-à-dire un passeport de service ou diplomatique et un passeport ordinaire. Mais c’est deux passeports de nature différente. Mais deux passeports ordinaires en cours de validité, pour vous-même au même moment, ce n’est pas possible. 

Comment faire pour vérifier l’état, ça c’est notre ami Diane FASSASSI, qui demande comment faire pour vérifier l’état ou non de son passeport en ligne.  

Actuellement on est obligé de se déplacer à la DEI ou d’appeler tous les jours le standard pour connaître le statut de son dossier. C’est une question très pertinente à laquelle nous travaillons. Comme je l’avais expliqué un peu plus tôt, à la DEI nous venons de loin. Et actuellement comme je l’ai expliqué, nous sommes dans une procédure transitoire où nous ne sommes pas complètement en réseau. Lorsque nous aurons notre système de personnalisation définitive, en place avec tous les services en réseau, connectés au système, il sera plus aisé de faire cette consultation du statut, même en ligne pourquoi pas. 

Mais pour l’instant, nous travaillons avec les services de l’Etat qui nous accompagnent, avec l’ASSI, notamment qui nous accompagne sur tous les projets de dématérialisation ou d’information. Nous travaillons quand bien même que nous ne sommes pas en système ou en réseau complet, pour que cette question soit adressée le plus rapidement possible. Parce que non seulement cela frustre les usagers que vous êtes, mais cela nous fait travailler énormément nous aussi au niveau de la DEI. Je pense que d’ici à la, nous aurons trouvé une solution à cela pour que vous puissiez consulter le statut de votre dossier à distance. 

J’en viens maintenant à la question de notre ami Laurence KOTY. « Quelle stratégie mettez-vous en place pour punir ou empêcher les agents de police ou autres intermédiaires qui prennent de l’argent auprès des usagers en leur promettant de les aider à avoir rapidement leur passeport à la DEI ? 

La stratégie mise en place par l’administration de la DEI c’est les contrôles systématiques. Les descentes sur le terrain dans chaque service. Mais à côté de cela, nous recevons beaucoup de dénonciations, beaucoup de plaintes, et les mesures disciplinaires sont immédiatement prises. Il n’y a pas ce jour où dès que nous avons une information sur un mauvais comportement d’un collaborateur, d’un fonctionnaire de police en service à la DEI, et bien il n’y a pas ce jour où des demandes d’explications ne sont données, des déplacements d’un service à un autre service où le fonctionnaire ne sera plus en contact avec les usagers, il n’y a pas ce jour où ces mesures ne sont pas prises. Avec les demandes d’explication qui se soldent souvent par des punitions au dossier.  

Je voudrais profiter pour donner mon email professionnel, l’email professionnel du directeur de l’immigration, vous pouvez noter :  floagbo@dgpr.bj et à côté de cela, nous sommes en train de confectionner des boîtes à suggestions qui vont être posées un peu partout dans l’enceinte de la DEI. Des boîtes à suggestions qui sont gérées par le Directeur de l’immigration en personne. Donc c’est des boîtes fermées pour permettre aux usagers de faire non seulement des suggestions pour l’amélioration des services de la DEI, pour l’amélioration des prestations que la DEI offre, mais également, pour les dénonciations, les dysfonctionnements, ou des plaintes de mauvais comportements des fonctionnaires de la DEI. Ces boîtes à suggestions vous les verrez bientôt un peu partout dans tous les coins de la maison pour recueillir vos doléances, vos plaintes, vos dénonciations. Et croyez-moi, n’hésitez pas. Les fonctionnaires de police n’auront pas accès à ces suggestions, à ces plaintes que vous déposeriez dans ces urnes.  

C’est le Directeur de l’Emigration et de l’immigration lui-même. Si vous faites vos dénonciations, sachez que ça tombera dans les mains du Directeur de l’Emigration et de l’immigration lui-même en personne et les mesures disciplinaires suivront directement s’il s’agit de mauvais comportements des collaborateurs. Mais il faut dire également que la DEI vit actuellement une situation. C’est le phénomène des démarcheurs. Il y a beaucoup des gens qui s’approchent des locaux de la DEI qui arpentent les locaux de la DEI et qui approchent les usagers en leur proposant leur service, en leur proposant de les aider.  

Je voudrais vous demander, chers usagers, de ne pas aller vers ces démarcheurs-là. Ils vont vous dire qu’ils connaissent le Directeur de l’Immigration, ils vous diront qu’ils connaissent tel policier et que si vous voulez que votre dossier sorte vite, vous devrez les suivre, moyennant. N’allez pas vers ces démarcheurs qui profitent de la situation difficile que nous avons connue à la DEI pour rançonner les citoyens. Mais moi je voudrais vous conseiller plutôt de demander à rencontrer le chef du service des titres de voyage, ou le Directeur de l’Emigration et de l’immigration qui reçoit d’ailleurs sans rendez-vous, surtout quand il s’agit des plaintes des préoccupations particulières, n’hésitez pas. Essayez et vous constaterez vous-même.  

Nous allons continuer avec la question Roméo LISSANON : « Dans quel cas peut-on bénéficier de laisser-passer ou de facilité d’établissement de passeport ou de e-visa auprès de la DEI ? » 

Dans quel cas peut-on bénéficier de laisser-passer ? Alors il faut dire qu’actuellement les laisser-passer ne sont plus acceptés comme titre de voyage, conformément aux recommandations et aux normes de l’OACI. Les titres de voyage reconnus aujourd’hui, c’est le passeport, ou le sauf conduit, qui est un document de voyage temporaire pour les étrangers en difficulté et voulant rejoindre leur pays. Donc la DEI ne délivre plus de laisser-passer, conformément aux recommandations et aux nouvelles normes de l’OACI. 

Pour l’établissement du passeport et du e-visa, nous avons longuement expliqué les processus pour de plus amples renseignements ou informations, je demanderai à notre ami Roméo d’aller sur le site de la DEI que je rappelle au passage, dei.gouv.bj  

Notre ami Abdul JABBAR demande comment contacter la DEI pour avoir plus d’informations ou pour signaler des dysfonctionnements ?   

Pour avoir plus d’informations c’est d’aller sur notre site internet dei.gouv.bj et pour signaler des dysfonctionnements, c’est l’adresse mail de la DEI que je précise au passage dei@dgpr.bj . Vous pouvez écrire à cette adresse pour signaler les dysfonctionnements. Ou alors si vous estimez que cela a un caractère confidentiel et que vous voulez saisir directement le directeur de l’Emigration, et bien vous pouvez écrire à l’adresse floagbo@dgpr.bj ou alors vous pouvez tout simplement aller à la DEI pour déposer votre écris dans les urnes ou boîtes à suggestions qui seront placées un peu partout dans la maison. 

Alors, nous avons recueilli près de 300 questions et loin de nous la prétention de vouloir répondre à toutes ces questions, nous avons essayé de répondre à quelques-unes, les principales. Et pour les autres questions nous continuerons de fournir les réponses sur le site du gouvernement ask.gouv.bj et sur le site web de la DEI dei.gouv.bj

Je voudrais d’abord vous remercier chers amis internautes, pour votre participation depuis quelques jours avec des questions qui nous permettent de recueillir l’échos qui est réservé à nos prestations auprès de nos compatriotes et qui vont nous permettre également de réajuster le tir, d’améliorer davantage nos prestations, et de nous mettre davantage résolument à votre service. Notre rôle c’est de vous délivrer les titres de voyage et les titres de séjour. Nous travaillons tous les jours à améliorer nos prestations et je voudrais vous exhorter à un peu de patience avec les quelques flottements que vous observez souvent. Comme je l’ai dit à l’entame de mon propos, à la DEI, nous venons de loin. Nous avons pratiquement tout repris à zéro en ce qui concerne ces deux principales activités. Et, actuellement nous sommes comme je l’ai dit dans une situation transitoire. Lorsque nous aurons acquis notre système de personnalisation des passeports autonomes, qui est un système très ambitieux pour un passeport sécurisé, hautement sécurisé, pour des services complètement dématérialisés avec des processus dématérialisés, vous verrez que vos peines seront entièrement soulagées. Le Gouvernement a mis la barre assez haute en ce qui concerne les matériels et les équipements, les process qui vont être mis en place au niveau de la DEI et bien vous serez davantage fier d’être Béninois.  

Mais en attendant, la DEI s’échine à améliorer la situation transitoire que nous traversons actuellement. Je voudrais également vous informer que les difficultés que nous avons connus qui ont fait qu’il y a eu un grand retard dans la production des passeports, et bien toutes ces difficultés ont été aplanies et hier seulement, mes services m’ont informé que dans la base de données pour la production des passeports et bien que nous fussions hier à zéro passeport dans la base de données. Ce qui signifie que tous les Béninois qui se sont fait enrôler à Cotonou qui ont déposé leurs dossiers pour l’établissement ou le renouvellement de leur passeport, jusqu’à la date d’hier, tous les passeports sont prêts. Ils peuvent passer à la remise pour retirer leurs passeports.  

Nous avons actuellement je peux dire, des milliers de passeports prêts au niveau du service de la remise qui n’attendent que d’être retirés. J’insiste là-dessus parce que beaucoup continuent de croire qu’il faut attendre deux semaines pour retirer les passeports. Je tiens à dire que même pour ceux qui ont déposé hier, les passeports sont sortis. Il n’y a que ceux qui ont déposé à partir d’aujourd’hui qui attendront peut-être deux ou trois jours. Nous avons parlé de cinq jours ouvrés, mais nous travaillons. Les cinq jours ouvrés que nous donnons comme délais c’est le maximum. Nous travaillons à réduire ce délai à trois jours et c’est ce à quoi nous-nous attelons dans les jours à venir. 

Je voudrais enfin insister sur la demande en ligne qui est désormais obligatoire. Le Chef de l’Etat a été formel et a insisté que cette réforme soit mise en œuvre et que les Béninois soient sensibilisés à l’exploiter. Parce qu’elle permet d’éviter la queue à l’immigration, elle permet de vous éviter de vous faire arnaquer, de vous faire rançonner. Et nous avons travaillé avec les services de l’ASSI à étendre la capacité de cette plateforme. Quand nous avions commencé, la demande en ligne, nous étions en mesure de prendre six personnes en 30 minutes.  

Aujourd’hui nous en sommes à 12 et nous travaillons avec les équipements que nous avons reçu à passer à 15 ou à 18 pendant cette période de pique où il y beaucoup de compatriotes qui sont rentrés pour leur titre de voyage. N’attendez pas le dernier moment, n’attendez pas la veille de votre voyage pour aller sur la plateforme. Ce qui est sûr la plateforme a été sérieusement améliorée et aujourd’hui même sur la plateforme, les rendez-vous, vous pouvez les obtenir en un délai maximum de deux semaines sur la plateforme. Au fur et à mesure que nous évoluons, les rendez-vous pourront être pris en une semaine.  

Je vous demande chers compatriotes, chers amis internautes, un peu de patience. La DEI s’échine pour vous.  

Merci beaucoup.